A MI BURRO

Les souliers lilas, vous connaissez ?

Mon âne, mon âne, a bien mal à la têteMadame lui fait faire un bonnet pour sa fêteEt des souliers lilas la la

En Espagne, cette chanson existe aussi. Elle est interprétée par tous les enfants depuis des générations sous le titre de  « A mi burro ». Comme toute chanson traditionnelle, elle se retrouve dans des versions différentes. Elle voyage à travers le temps et l’espace pour venir s’inscrire dans un patrimoine commun.  Le nombre de couplets varie selon les versions mais la structure reste la même. Cette chanson est très utile pour la classe de débutants en langue car sa structure accumulative permet d’ancrer les apprentissages très facilement. Ce n’est pas l’enseignant qui répète sans cesse, c’est la chanson qui demande de répéter et surtout de se souvenir.

D’abord construit pour une classe de CM2 venue travailler au collège pour une journée, l’atelier a été transformé et affiné pour des élèves de niveau A1 qui découvrent la langue.

Travailler sur une chanson enfantine peut sembler un peu décalé pour des collégiens qui détestent être assimilés à des « petits ». C’est pour cela qu’avant de commencer le travail, il faut les en avertir. A aucun moment les élèves ne doivent se sentir piégés. Ils aborderont la chanson avec du recul : c’est un objet de travail comme un autre.

(…)

Sandrine SURACE


retour page d'accueil